10/12/2018 - 30/03/1440 | 0522475281 | info@ecolia.ma

Enseignement: des contenus à connotation sexuelle dans les manuels scolaires

Enseignement: des contenus à connotation sexuelle dans les manuels scolaires

Les réseaux sociaux ont publié des poèmes et des photos à connotations sexuelles figurant dans un manuel scolaire en français dispensé dans une école privée à Sidi Bernoussi. Le ministère dément, un parent d’élève confirme.

La situation à l’école est à peine apaisée, après la polémique provoquée par l’introduction de quelques mots de darija dans les manuels scolaires, qu’un autre scandale éclate dans l’enseignement secondaire. En effet, un parent d’élève a découvert qu’un manuel du secondaire en français comprend des photos indécentes et des poèmes à connotations sexuelles.

La polémique est née dans une école privée qui relève de la direction provinciale de l’éducation nationale de Sidi Bernoussi: «Le programme dispensé en français contient des termes sexuels et des photos scandaleuses qui heurtent la sensibilité des jeunes de 12 ou 13 ans. D’autant que ces illustrations sont suivies par des poèmes qui évoquent les sentiments amoureux d’un homme envers sa bien aimée et son désir de l’enlacer et de l’embrasser», précise le père d’un élève.

Le quotidien Al Akhbar rapporte, dans son édition du samedi 6 octobre, que le parent d’élève s’indigne du fait que le manuel va encore plus loin en incitant les élèves à «visiter certains sites électroniques, désignés avec les noms et les liens, afin qu’ils visionnent des vidéos pour compléter leurs connaissances sur ce sujet.» Pis encore, ajoute l’interlocuteur, les élèves doivent dans le cadre de leurs activités: «Incarner et jouer la scène de deux amoureux qui s’embrassent et s’enlacent pour, dit-on, bien assimiler la notion d’amour».

Ayant eu vent de cette affaire, le ministère de l’Education nationale a réagi, à travers sa page Facebook, en affirmant qu’il n’a jamais autorisé une telle programmation: «Certaines pages de ce manuel ont été publiées sur les réseaux sociaux. Nous démentons ces informations et confirmons que ce livre n’a jamais été autorisé par le ministère et que ces photos ne figurent dans aucun programme de l’enseignement secondaire».

Mais la même source persiste et signe en affirmant que «le ministère prétend que les photos publiées ne concernent aucun manuel scolaire marocain. Il devra donc expliquer à l’opinion publique quelle est l’institution qui a autorisé une école privée à Casablanca à programmer un livre en français où figurent des images et des propos à connotations sexuelles».

Retrouvez cet article sur le site Le 360
vous devez saisir un titre
vous devez saisir le corps de l'article