23/09/2018 - 11/01/1440 | 0522475281 | info@ecolia.ma

Entrepreneuriat: Injaz étend son programme au primaire

Entrepreneuriat: Injaz étend son programme au primaire

Injaz Al-Maghrib muscle son programme de formation des jeunes à l’entrepreneuriat. Après le collège, le lycée et l’université, l’ONG cible les élèves du primaire, ainsi que les stagiaires de la formation professionnelle. C’est ce que prévoit la convention signée, vendredi dernier, entre le ministre de l’Education nationale, Saaïd Amzazi, et l’association.

«Cette convention nous permettra de couvrir aussi le primaire et les établissements de l’OFPPT, ainsi que le baccalauréat professionnel», précise Laila Mamou, présidente de Injaz Al-Maghrib. L’accord, remplaçant celui de 2014, vise à renforcer l’ouverture de l’école sur le monde économique et le marché du travail, et à offrir aux élèves la possibilité de promouvoir leur esprit entrepreneurial.

«A partir de la rentrée prochaine, un enseignement portant sur la culture entrepreneuriale sera mis en place au primaire», explique Saaïd Amzazi. Il s’agit, selon le ministre, d’un projet important qui permettra à l’élève d’acquérir des compétences transversales, de forger sa personnalité et de développer un projet personnel et professionnel qui l’aidera dans son orientation et sa réussite scolaire.

Cela a été confirmé par les témoignages de certains jeunes ayant déjà bénéficié des programmes de formation d’Injaz. C’est le cas d’Adnane. Avec le club représentant son lycée, Abidar Al Ghifari à Rabat, il a décroché le premier prix de création et de gestion d’entreprise sociale, lors d’une compétition arabe organisée dernièrement au Caire. «Le programme d’Injaz m’a permis notamment d’apprendre à travailler en groupe et à surmonter les difficultés», résume Adnane.

Par cette convention, Injaz entend renforcer sa coopération avec les académies régionales, dans l’objectif d’intégrer ses programmes dans le cursus scolaire. Dans le cadre de ce nouveau partenariat, le ministre propose de certifier tous les enseignants qui seront formés, et d’offrir un passeport de compétences aux élèves à même de les accompagner le long de leur parcours scolaire, du primaire jusqu’au baccalauréat. Ce passeport leur permettra de concrétiser réellement leur projet professionnel, à travers la création d’une startup.

Avec le soutien de plus de 90 partenaires et 1.000 cadres mobilisés chaque année, Injaz a formé plus de 95.000 jeunes depuis sa création en 2007. «Avec cette convention, notre ambition est  de former plus de 200.000 jeunes à l’horizon 2022», espère Laila Mamou.

 

 

Retrouvez cet article sur le site L'Economiste
vous devez saisir un titre
vous devez saisir le corps de l'article