23/09/2018 - 11/01/1440 | 0522475281 | info@ecolia.ma

Gestion des déchets : La propreté s'apprend aussi à l'école

Gestion des déchets : La propreté s'apprend aussi à l'école

L'AMCDD a présenté, la semaine dernière, les résultats du projet de coproduction de la propreté réalisé dans 90 quartiers et 100 établissements scolaires répartis sur 22 villes. Un projet qui a permis de développer des propositions pour soutenir les efforts entrepris ces dernières années au Maroc.

L'Association marocaine des enseignants des sciences de la vie et de la terre au Maroc (AESVT) a organisé la semaine dernière en partenariat avec le Secrétariat d'Etat chargé du développement durable, le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la préfecture de Khénifra, le Conseil communal de Khénifra et le Collectif des communes de l'Atlas, les 6e Journées environnementales de Khénifra «Perle de l'Atlas». La cérémonie d'ouverture de l'événement tenu sous le thème «Vers une approche globale et intégrée de la gestion des déchets au niveau territorial» a été marquée par l'allocution de la Secrétaire d'Etat chargée du développement durable qui a présenté les programmes de son département en matière de gestion des déchets reposant sur la promotion du tri et la valorisation des déchets à travers la généralisation des centres de tri, la valorisation et le développement des filières de valorisation et ceci dans la perspective d'une transition vers le tri à la source.
Remise de prix
LAMCDD a également présenté les résultats du projet de coproduction de la propreté réalisé dans 90 quartiers et 100 établissements scolaires répartis sur 22 villes. Un projet qui a permis de développer des propositions et des recommandations pour soutenir les grands efforts entrepris ces dernières années pour asseoir le modèle de gestion des déchets ménagers et assimilés en vue d'une hausse de la création d'emplois verts, de la valorisation matière et énergétique des déchets et d'une réduction maximale du taux d'enfouissement. L'Association a de même présenté les nouvelles approches ayant permis l'instauration de la chaîne de tri à la source et la valorisation des déchets ménagers au niveau des quartiers, approche basée sur l'implication et la participation de la population et des organisations de la société civile et des institutions de socialisation.
L'èvènement a été aussi marqué par la remise des prix aux représentants des quartiers et des écoles impliqués dans le projet. S'y sont illustrés les quartiers dont les habitants et leurs organisations ont pu donner un modèle pratique du tri à la source et de valorisation des déchets ménagers et les établissements scolaires qui ont servi de modèle dans la propreté et la mise en place de programmes d'éducation et de sensibilisation au niveau de leurs établissements et des quartiers environnants. La troisième édition du Concours national de la coproduction de la propreté a ainsi couronné 3 quartiers parmi ceux des 22 villes impliquées dans ce projet. Le quartier Diar Saada UV5 de Sidi Moumen à Casablanca qui a remporté le premier prix, le quartier Ahl Al Kheir à Tétouan qui a remporté le second prix et le quartier Riyad à Fès qui a remporté le troisième prix.
Par ailleurs, trois établissements scolaires ont été couronnés pour leurs actions éducatives pour la coproduction de la propreté et leurs actions novatrices pour la gestion de leurs déchets basée sur le tri et la valorisation. L'école d'Abdul Aziz Al-Ouriyaghli à Al Hoceïma a remporté le premier prix, le groupe d'écoles Ibn Al Khalil à Khénifra a remporté le deuxième prix alors que le troisième prix a été décerné au collège Al Majd de la province d'Al Haouz. Par la même occasion, les lauréats de la 1re édition du concours Art'Déchets ont été honorés. Ce concours vise à encourager la créativité dans la réutilisation des déchets dans le domaine de l'art afin de contribuer au changement de la perception dominante selon laquelle les déchets sont considérés comme des ordures nocives à éliminer par tous les moyens quel que soit le coût. Par contre, l'idée est d'encourager cette démarche artistique qui considère plutôt le déchet comme une ressource à laquelle il faut donner une nouvelle vie en la valorisant par les meilleurs procédés et techniques disponibles. Il est à signaler qu'avant le lancement officiel de ces Journées environnementales, une visite du centre de tri et de valorisation ainsi que du Centre d'éducation à l'environnement (CEE) de Khénifra a été organisée. À cette occasion, un atelier de réflexion a été ouvert, atelier auquel ont pris part les élus locaux et les représentants des 18 CEE et où l'AESVT Maroc a présenté les mécanismes de développement et de renforcement de l'approche territoriale par les CEE qui sont des plateformes d'exposition, de formation et d'éducation.

Retrouvez cet article sur le site Les Eco
vous devez saisir un titre
vous devez saisir le corps de l'article