11/12/2018 - 01/04/1440 | 0522475281 | info@ecolia.ma

Soutien scolaire : « Réussir à l’école ? Tout est question de confiance »

Soutien scolaire : « Réussir à l’école ? Tout est question de confiance »
  • Publié le 18-06-2013 à 21:19
  • Auteur: La rédaction Ecolia
  • Nombre de commentaires: 0
  • Commenter l'article

En cette période de fin d’année scolaire qui rime avec examens (brevets, baccalauréats), les élèves, quel que soit leur niveau, ont souvent recours aux centres de soutien scolaire. Qu’en attendent-ils ? Quels résultats peuvent-ils espérer ? Entretien avec Youssef Ziraoui


, fondateur et directeur pédagogique des Cours Pygmalion, centre de soutien scolaire basé à Casablanca.

Propos recueillis par la rédaction.

 

Il y a quelques mois, vous avez lancé Les Cours Pygmalion dans la capitale économique, qui pourtant, dispose de nombreux organismes spécialisés dans le soutien scolaire, et qui pour certains, sont installés depuis plusieurs années. Qu’est-ce qui vous différencie de la « concurrence » ?

 

Tout d’abord, notre centre est destiné aux écoliers, collégiens et lycéens inscrits dans des établissements français –communément appelés « mission », (ndlr : AEFE, OSUI, établissements homologués etc.), mais à la différence de la plupart des autres centres de soutien scolaire, ils sont également ouverts aux élèves désirant suivre ce cursus en parallèle à leurs études. Aussi, nous proposons un enseignement pluridisciplinaire. En effet, tandis que la plupart des organismes spécialisés dans le soutien scolaire n’offrent que des cours dans les disciplines scientifiques, les Cours Pygmalion proposent, un éventail de matières, des mathématiques à l’histoire-géographie, en passant par la physique-chimie, le français ou encore les langues (arabe, anglais, espagnol).

 

Vous proposez également des séances de mentorat, pouvez-vous nous en dire plus sur ce concept nouveau ?

 

C’est ce que nous appelons les Rendez-vous Pygmalion. Comme vous le savez, un pygmalion est à la fois mentor et instructeur. L’idée consiste à proposer à nos élèves, en particulier à ceux qui sont au lycée et qui pour certains ont déjà une petite idée des études qu’ils veulent poursuivre après le baccalauréat, des rencontres en tête-à-tête avec des hauts cadres diplômés de grandes écoles ou universités (ndlr : Polytechnique Paris, Centrale, HEC Paris, ESSEC, ESCP, Sciences Po, Dauphine…), pour être guidés dans leurs parcours scolaire, académique et professionnel. La finalité de ces rencontres avec nos mentors, qui, je tiens à le préciser, sont tous bénévoles, est de permettre à nos élèves d’élargir le spectre de leurs connaissances, de se projeter, de susciter leur curiosité, et pourquoi pas, des vocations.

 

Votre nom, Cours Pygmalion, n’est pas anodin, c’est aussi un concept en pédagogie. Pouvez-vous nous en dire plus?

 

Notre philosophie aux Cours Pygmalion est qu’il n’y a pas de bons ou de mauvais élèves :  il y a ceux qui ont révélé leurs potentialités, qui parviennent à exploiter leurs capacités, et ceux qui attendent le coup de pouce nécessaire pour déployer leurs ailes. Et c’est là que nous intervenons, pour aider nos élèves à acquérir la confiance nécessaire, en plus des méthodes de travail, qui les aideront à progresser, à gagner des points de moyenne, car, il ne faut pas l’oublier, c’est l’une des premières finalités du soutien scolaire. Nous sommes convaincus que tous les enfants peuvent réussir, pour peu que leur entourage et leur encadrants (famille, professeurs, mentors…) leur témoignent de leur confiance. J’insiste sur ce point : tout est question de confiance. C’est, en pédagogie, ce que l’on appelle l’effet Pygmalion : si vous croyez en vos élèves, les prévisions sont autoréalisatrices et ils finissent par avoir de bons résultats. L’inverse est tout aussi vrai.

 

Quels sont généralement les attentes de vos élèves ?

 

D’abord, je tiens à préciser que souvent, la demande émane bien des élèves, et non des parents qui « forceraient » leurs enfants à prendre des cours, ce qu'ils vivraient comme une punition. Pour revenir à votre question, nous sommes confrontés à plusieurs cas de figure : des enfants qui ont une demande ponctuelle sur un cours qu’ils ne maîtrisent pas, des enfants qui traînent des lacunes dans telle ou telle discipline, -même si je n'aime pas utiliser le mot lacunes qui donne l'impression que la situation est irréversible-, d’autres qui souhaitent booster leur notes pour améliorer leur dossier scolaire, souvent exigé lors des inscriptions post-bac. Nous avons également beaucoup de demande pour les sessions intensives à la veille des examens du baccalauréat, du brevet, ou encore pour les tests d’admissions dans certains établissements, des élèves qui souhaitent aller au-delà du programme et qui s’inscrivent pour nos sessions estivales.

 

Et quels retours avez-vous de vos élèves et des parents d’élèves ?

 

Nous sommes ravis de voir que nos élèves progressent à vue d’œil, et gagnent plusieurs point de moyenne, parfois après seulement une seule séance de cours. C’est pour nous la plus grande des récompenses.

 

Cours Pygmalion

Rue Aïn Oulmes angle Avenue du Phare

résidence Majda Al Jarrah, rdc, n°7,

Bourgogne, 20040 Casablanca

www.courspygmalion.com

www.facebook.com/courspygmalion

vous devez saisir un titre
vous devez saisir le corps de l'article